Slow Food
   

Slow Fish, du poisson écolo !


18 Apr 13

La principale caractéristique des événements organisés par Slow Food est de rassembler des activités pédagogiques auprès des scolaires et des cours de cuisine pour les plus grands, des dégustations de mets et de vins, des rencontres avec des experts et des producteurs, des spectacles musicaux et théâtraux, des événements avec de grands chefs et, surtout, le grand Marché proposant des dizaines de produits, du poisson tout juste débarqué par les pêcheurs ligures aux conserves, des huiles aux pains des Sentinelles, des épices aux herbes aromatiques. En somme, il y en a pour tous les goûts !

Mais lors d’un événement aussi bon et juste, dans quelle mesure peut-on choisir des matériaux peu polluants, réduire le gaspillage alimentaire et gérer les déchets ?

Depuis plusieurs années, Slow Food, en collaboration avec l’École de Design – Polytechnique de Turin et l’Université des Sciences gastronomiques de Pollenzo, a développé le projet des Evénements à impact environnemental réduit.

Voici les solutions appliquées à Slow Fish 2013 : 

Nous utilisons des assiettes, des verres et des couverts biodégradables qui intégreront un compost.

Slow Fish a dit non au plastique et privilégie des matériaux biodégradables et compostables pour les assiettes de dégustation et les sacs de courses. Tout cela est rendu possible grâce à la longue et fructueuse collaboration avec Novamont et à la sensibilité des exposants qui utilisent ces matériaux sur leurs stands. Le Mater-Bi®, de la pulpe de cellulose, et le PLA peuvent être valorisés par le tri sélectif des matières organiques et donc intégrés à la production de compost.

Nous trions, et vous ?

En collaboration avec l’Amiu (Agence multiservice d’hygiène urbaine), Slow Fish effectue une collecte de tous les types de déchets (plastique, papier et carton, verre et cannettes, déchets organiques, bois et liège, huile usagée et résidus non recyclables) organisée sur trois niveaux : des îlots de collecte à l’usage des visiteurs ; un système d’étal à étal, grâce auquel on collecte les déchets déjà triés par les exposants au sein de leur propre espace ; une collecte de matériaux (surtout organiques) dans les cuisines et les zones de préparation des plats pour les dégustations. Chaque collecte est ensuite transférée aux usines de recyclage. L’ensemble du processus est surveillé et garanti par l’Amiu.

La seconde vie de l’acier

Que deviennent les boites de thon et d’anchois une fois ouvertes et vidées de leur goûteux contenu ? Laissons libre cours à la fantaisie, grâce à Ricrea, qui s’occupe du recyclage et de la récupération des emballages en acier, et les transforme carrément en bicyclettes, en bancs et en un tas d’autres produits utiles.

Ricrea (Consortium pour le recyclage et la récupération des emballages en acier) a participé à Slow Fish en concevant et en produisant certains éléments du Marché en acier recyclé, dans le cadre du projet Mille jardins potagers en Afrique, de la Fondation Slow Food pour la Biodiversité. Le Consortium a réalisé des comptoirs pour les caisses des exposants et 10 000 tirelires dédiées au projet. En glissant quelques pièces dans les caisses ou les tirelires, on pourra ainsi contribuer à l’adoption d’un nouveau jardin dans l’un des 25 pays africains impliqués dans le projet.

Mais la participation sera également possible en dehors de Slow Fish : les tirelires seront distribuées dans toutes l’Italie, dans les Auberges ou les Marchés de la Terre, dans les œnothèques et les boutiques partenaires de l’association et dans tous les événements organisés par les Conviviums italiens d’ici au Salone del Gusto et Terra Madre 2014.

Le programme d’oenogastronomie Decanter, de Radio 2, invité de Ricrea, parlera aussi de l’initiative et sera diffusé en direct depuis la scène de Slow Fish.

Ricrea organise de plus les activités pédagogiques Il Mare racconta….di uomini, barche pesci e cibo! (La mer parle… d’hommes, de bateaux, de poissons et de nourriture !) pour les enfants et les élèves des écoles primaires. Par l’intermédiaire de la Bibliothèque internationale Edmondo De Amicis, des lectures, des récits et des dégustations sous la houlette des protagonistes de la pêche permettront aux plus petits de mieux connaître les produits de la mer, leurs qualités nutritionnelles et les contenants en acier qui permettent de les conserver.

Des enchères pour apprendre à recycler

La mer est le repaire dans lequel se réfugient tous les objets abandonnés sur la terre ferme. Pour sensibiliser le public de Slow Fish à la réutilisation et au recyclage, Amiu, Ricrea et Slow Food organisent une vente aux enchères du recyclage, le dimanche, de 12h à 17h, constituée d’éléments restitués par la mer et restaurés pour l’occasion par des artistes génois. Les bénéfices de la vente seront reversés au projet Mille jardins potagers en Afrique.

L’initiative a vu le jour grâce à la Fabbrica del Riciclo Amiu, où chacun peut venir chercher armoires et commodes en bois, lits en fer forgé, divans et fauteuils ou encore livres et jouets, contre un don reversé à l’Unicef.

Supports de communication écolos

Les panneaux indicatifs et les supports de communication sont imprimés sur du carton recyclé et certifié FSC, produit par Sabox avec du papier issu du tri sélectif de quelques villes voisines. Chaque tonne de carton produite par Sabox représente une économie de 1250 kg de CO2 par rapport à l’utilisation de fibres vierges. L’utilisation du carton recyclé évite de surcroît l’emploi d’environ 2 300 m2 de forex, une matière plastique constituée de PVC expansé ou semi-expansé.

Les supports graphiques de grandes dimensions sont imprimés sur des toiles EverGreen, constituées d’un support en polyester et d’un revêtement à base d’eau. Les toiles ne contiennent pas de PVC, de phtalates, de formaldéides, de phosphates ni d’éthers glycoliques et leur utilisation permet d’éviter 3 000 m2 de PVC. À la fin de l’évènement, les toiles seront transformées en sacs Slow Bag sympas et utiles, conçus par Sciolla Company et réalisés par des ateliers textiles de Turin. Les modèles réalisés avec les toiles recyclées des précédentes manifestations Slow Food sont en vente auprès du stand de l’association.