Slow Food
   

Discuter pour changer le monde


27 Sep 12

Le Salone del Gusto et Terra Madre propose 49 conférences et rencontres ouvertes au public durant lesquelles le futur de la planète et l’importance de nos choix quotidiens sont abordés. Protagonistes absolus de cette édition, les communautés de la nourriture apportent leur contribution par de précieux conseils pour sortir de la crise que nous vivons actuellement et sauvegarder les savoirs traditionnels. Écoutez les récits des jeunes africains et de leurs défis dans L’Afrique des Africains ; discutez de la souveraineté alimentaire et de la protection des identités culturelles dans Peuples autochtones et souveraineté alimentaire locale avec Mirna Cunningham, du Forum permanent des Nations Unies sur les questions autochtones ; abordez le thème du droit à la liberté de ne pas avoir faim, sanctionné par les Nations Unies il y a plus de 45 ans mais encore loin d’être garanti à tous les peuples du monde, dans Droit à l’alimentation : comment faire ?. 
De nombreuses conférences prennent le pouls de notre planète, comme par exemple Ôtez vos fourchettes de nos forêts ! durant laquelle Vandana Shiva, présidente de l’association indienne Navdanya, fait le point sur l’état de nos poumons verts ; L’économie verte : la seule solution, pour changer le système économique et productif actuel ; et Faim de terre, qui analyse le phénomène du land grabbing, l’accaparement des terres, et les moyens d’en stopper la progression. Les réflexions sur le bien-être animal ne sont pas en reste, dans le cadre de la protection des producteurs mais aussi des consommateurs ; un espace permet également de débattre sur le futur des abeilles, la nécessité de sauver le paysage et de protéger les océans.
Les projecteurs sont tournés, comme toujours, sur les nouvelles générations, qui durant la conférence Dire, faire, piocher : pratiques et politiques pour les jeunes agriculteurs font des propositions concernant la réforme de la Politique agricole commune ; parallèlement Turin voit se réunir le réseau international jeunes de Slow Food et des centaines d’activistes venus du monde entier. L’alimentation comme outil éducatif pour enseigner aux enfants les valeurs dont nous avons besoin pour vivre ensemble sur cette planète : expériences et critiques sont abordées lors de la conférence Les racines de la révolution : l’éducation, ça se mange avec la chef américaine Alice Waters.
Parmi les rencontres dédiées au rapport entre nourriture et santé et nos styles de vie, se trouve aussi Le climat se met à table avec les bonnes pratiques pour limiter l’impact de la nourriture sur la planète, suggérées par le climatologue Luca Mercalli, et Longue vie au plaisir !, pour clore la campagne d’éducation alimentaire de Slow Food, ayant débuté en janvier dernier et touché 14 villes italiennes. 
Quelques curiosités ? Les « non-aliments » dans nos assiettes, pour réfléchir sur ce qui arrive dans nos assiettes, souvent riche en technologie mais pauvre en goût et en nutriments ; Circuit des fruits et légumes : des gestes quotidiens qui changent le monde, avec des conseils pratiques pour créer un potager en ville. Et encore La nourriture à la télévision : info ou intox ?. Quels messages véhiculent les émissions qui ont envahi le petit écran et proposent des chefs improvisés ? 

La Maison de la Biodiversité dans l’Oval
Un espace pour enrichir les sens et l’esprit

L’Oval va concentrer une extraordinaire variété d’espèces végétales et de races animales, et avec elles, de cultures matérielles et d’identités populaires, protégés par la Fondation Slow Food pour la Biodiversité Onlus. Les visiteurs peuvent satisfaire leur curiosité gustative et enrichir leurs connaissances grâce à un va et vient continuel entre les expériences sensorielles avec les produits exposés sur le Marché international et l’approfondissement offert par les rencontres organisées dans la Maison de la Biodiversité. Dans l’espace géré par la fondation, le savoir scientifique des experts rencontre le savoir transmis et acquis sur le tas par les producteurs des Sentinelles et des communautés de la nourriture de Terra Madre.
Au centre de ce programme, les nouveautés parmi les Sentinelles Slow Food : en Italie, le pois chiche noir de la Murgia carsica des Pouilles ou la tomate siccagno des campagnes du haut Belìce en Sicile ; en Suisse, 22 Sentinelles lancées par l’association nationale grâce au soutien de Coop Suisse, ont obtenu l’aval de la marque à l’étiquette. Dans Dites-le avec une étiquette, les premiers exemples d’étiquettes narratives font leurs premiers pas sur quelques Sentinelles italiennes et internationales. Un projet central sur lequel l’association travaille pour promouvoir une petite révolution : la transparence absolue dans la communication sur les aliments pour aider véritablement les consommateurs à choisir les meilleurs produits.
Au Salone del Gusto et Terra Madre, on parle de réseaux de résistance paysanne, mais aussi de réseaux technologiques adaptés aux exigences des producteurs. Lors de la rencontre Lait cru dans les pays tropicaux : un défi, des fromagers du Brésil, du Burkina Faso et d’Afrique du Sud se rencontrent pour confronter les problématiques et défis remportés dans le cadre de la production de fromages au lait cru, dans des pays au climat très chaud, en proposant des dégustations de produits laitiers absolument « héroïques ». Dans Radios, réseaux sociaux et portables au service des potagers, vous découvrez les initiatives de plusieurs fondations italiennes collaborant pour réaliser des potagers et fournir des outils multimédia (radio, téléphones portables et réseaux sociaux) rapprochant les jeunes étudiants africains et italiens. Parmi les conférences, sur le même thème, nous vous recommandons L’agriculture en un clic !, durant laquelle est présenté le partenariat entre Slow Food et Grow The Planet, le premier réseau social réunissant des horticulteurs durables du monde entier.
Les aventures quasi héroïques de jeunes gens qui reviennent à la terre sont racontées lors la rencontre La montagne sauvée par les jeunes, réunissant de nombreuses histoires au sein du projet Turin et les Alpes. L’objectif de l’initiative est d’aider les jeunes générations à considérer des métiers presque disparus dans les zones les plus reculées, où pourtant on conserve une grande biodiversité. Le tout grâce au contact direct avec les producteurs, prêts à partager leurs connaissances.

Retrouvez les détails du surprenant programme de cette année et achetez vos billets pour l’événement sur:  http://bit.ly/Ooz3Df   
Les tickets d’entrée sont en vente içi: http://bit.ly/O4bTwJ

Suivez nous sur Facebook  Facebook.com/salonedelgustoterramadre et
Twitter #SaloneDelGusto

Salone del Gusto and Terra Madre Press Office:
c/o Slow Food: Tel. +39 0172 419645  p.nano@slowfood.it  a.matarrese@slowfood.it
c/o Regione Piemonte: Tel. +39 011 4322549 donatella.actis@regione.piemonte.it
c/o Comune di Torino: Tel. +39 011 4423606 raffaela.gentile@comune.torino.it
www.slowfood.com