Slow Food Slow Food Donate Slow Food Join Us
 
 

Ressources   |   L’actualité

|

English - Français - Italiano - Español - Deutsch
 
 

Recherche

   
   
 
 
 
 
Slow Fish - Le poisson bon, propre et juste
 

Ecosystème Tanganyika


10/07/16

L'ONG Slow Food Tanganyika a clôturé mercredi, 13 avril 2016, un atelier de réflexion sur la gestion rationnelle des ressources halieutiques du lac Tanganyika. L'atelier de Slow Food Tanganyika organisé en partenariat avec des organisations paysannes de pêche, membres de la Confédération nationale des producteurs agricoles du Congo (Conapac), a eu comme objectif de limiter la dégradation de l'écosystème et de la biodiversité du lac Tanganyika. Il s'est déroulé chez les Sœurs de Saint Joseph.

 

L'activité de Slow Food Tanganyika a regroupé 45 participants provenant des organisations paysannes de pêche, de la FAO et de des services de l'Etat ; elle a permis aux acteurs de réfléchir sur ce qui doit être fait afin d'assurer la gestion rationnelle des ressources halieutiques du lac Tanganyika.

 

Les Animateurs composés des experts et d'autres représentants des pêcheurs expérimentés du lac ont exposé sur la problématique de gestion rationnelle des ressources halieutiques du lac Tanganyika. Les commissions constituées au deuxième jour des travaux ont permis aux acteurs d'aboutir à la formulation des recommandations qu'ils ont adressées à la fois aux pêcheurs, aux autorités provinciales et celles du gouvernement central et aux bailleurs extérieurs : le respect de la réglementation régissant les activités de pêche sur le lac Tanganyika ; l'implication des pêcheurs dans le reboisement du littoral du lac ; la vulgarisation des textes réglementant la pêche, des lois sur la gestion de l'eau et l'environnement; la création des structures scolaires et d'enseignement supérieur sur l'environnement, la géographie et la géologie dans la région ; opérer un reboisement systématique du littoral, l'appui des initiatives locales dans la lutte contre les changements climatiques et la protection de l'environnement.

 

Le Président de Slow Food Tanganyika, Jean-Pierre Kapalay, qui a lancé un appel pressent à la communauté à la responsabilité de tous sur la gestion du lac Tanganyika a indiqué que la réussite du projet dépendra des efforts que chaque acteur aura investi dans la lutte.

 

L'organisation de cet atelier chez les Sœurs de St Joseph intervient sept ans après la tenue de la première conférence de Slow Food Tanganyika sur le même thème de gestion rationnelle des ressources halieutiques du lac Tanganyika. L'organisation de l'atelier cette année a été motivée par le constat qui se révèle inquiétant : les animaux comme des hippopotames, les reptiles comme des serpents et d'autres crocodiles, les oiseaux riverains et aquatiques et les bestioles auparavant visibles ont sensiblement diminué voire complètement disparu du lac Tanganyika.

 

A ces facteurs, les acteurs ont révélé que plus de 65% des écosystèmes du lac Tanganyika est menacé de disparition à cause des populations qui envahissent le littoral c avec des constructions anarchiques, le jet des ordures et d'autres déchets qui polluent l'environnement lacustre et enfin, il y a le phénomène mondial dû au changement climatique qui touche le lac Tanganyika; doc, tout un ensemble des facteurs qui contribuent à la destruction de la biodiversité du lac et qui nécessitent d'être maitrisés, corrigés et améliorés.

 

Les partenaires de Slow Food Tanganyika, en l'occurrence les pêcheurs regroupés au sein du Collectif des pêcheurs du Tanganyika, Copetang, ont salué la tenue des assisses de Slow Food Tanganyika et ont par la suite pris l'engagement solennel de participer activement à la sauvegarde du lac Tanganyika et la pêche responsable sur le lac.

 

A cet effet, le Président du Copetang, David Tambwe, a pour sa part rappelé les grandes résolutions en mettant un accent particulier sur le respect, par des pêcheurs opérant sur le lac Tanganyika, des mesures relatives au respect et à faire respecter la réglementation mise en vigueur sur la pêche. C'est entre autres : faire une pêche responsable au large, ne plus faire une pêche illicite recourant aux moustiquaires, aux pagnes qui massacrent des alevins, éviter l'usage des filets à mailles interdites, et envers l'Etat obtenir son appui afin d'assurer la surveillance sur le lac Tanganyika.

 



|
   
 
Slow Fish | Partners Lighthouse Foundation. Fondation Slow Food pour la Biodiversité
 
 
 

Slow Food - P.IVA 91008360041 - All rights reserved

Powered by Blulab