Slow Food Slow Food Donate Slow Food Join Us
 
 

Ressources   |   L’actualité

|

English - Français - Italiano - Español - Deutsch
 
 

Recherche

   
   
 
 
 
 
Slow Fish - Le poisson bon, propre et juste
 
 

Du poisson bien élevé


Une grande partie du poisson consommé dans le monde provient aujourd'hui de l'aquaculture.

 

Bien que certaines formes d’aquaculture puissent apporter une contribution significative dans l’approvisionnement en nourriture à certains endroits, elles doivent être développées de façon responsable. Les productions intensives d'aquaculture ont trop souvent un impact environnemental et social négatif : destruction des écosystèmes, pollution par les déjections, manipulations génétiques, pression sur les espèces sauvages, introduction d'espèces non locales, usage intensif d'antibiotiques et désinfectants, déstructura tion des communautés locales, etc...

 

Certains spécialistes de l'environnement remettent même totalement et radicalement en question l'élevage de poisson carnivore (la toute grosse majorité des poissons d'élevage), dans la mesure où celui-ci requiert de grandes quantités de poisson sauvage (pour nourrir directement les poissons élevés ou fabriquer huiles et farines intervenant dans la composition des aliments). Selon Greenpeace, la production d'un kg de thon nécessiterait ainsi pas moins de 20 kg de poisson sauvage. Vu sous cet angle, l'élevage de poisson carnivore, au lieu de diminuer la pression sur les stocks de poisson sauvage, l'augmenterait !

De même que pour l'élevage de poulets, porcs ou vaches, celui de poissons doit donc revenir à des systèmes responsables, moins intensifs, respectueux des écosystèmes locaux. La "révolution bleue", ainsi que l'on appelle parfois le développement de l'aquaculture, doit "se mettre au vert"....

 

Il incombe donc aux détaillants, tant qu'un système de certification n'est pas mis en place, de garantir le caractère responsable des élevages où ils s'approvisionnent. Les consommateurs, avant d'acheter des produits de l'aquaculture, devraient s'informer sur la qualité de celle-ci.

 

Pour approfondir cliquez ici

 

 

ROSE, MA CREVETTE? Le cas des crevettes d'élevage semble bien être le meilleur cas d'école en matière d'aquaculture désastreuse à l'ère de la mondialisation......

 

Pour approfondir cliquez ici

 

L'aquaculture des mollusques (appellée aussi conchyculture) est généralement considérée comme durable, en raison notamment du fait que l'intervention humaine dans leur alimentation est presque nulle. La FAO recommande toutefois l'élevage en eau non polluée car les mollusques filtreurs comme les moules et les palourdes peuvent ingérer certaines bactéries et biotoxines et les concentrer dans leurs systèmes digestifs. En outre les élevages intensifs peuvent avoir un impact négatif sur l'environnement cotier, notamment sur les prédateurs qui l'habitent. Par ailleurs l'introduction d'espèces non locales peut poser certains problèmes.

 




|
   
Slow Fish | Partners Lighthouse Foundation. Fondation Slow Food pour la Biodiversité
 
 
 

Slow Food - P.IVA 91008360041 - All rights reserved

Powered by Blulab